Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Article vu 484 fois

Film de Dean Wright (2014)

Le film retrace l'histoire des Cristeros. En 1926, au Mexique, à la suite de l'application brutale des lois antireligieuses de 1917, une partie de la population se soulève pour défendre la liberté de culte. C'est alors l'embrasement de la violence avec des épisodes particulièrement odieux du côté des forces gouvernementales.

Cristeros **-

 Récemment, l'Eglise Catholique avec Jean-Paul II et Benoît XVI déclarera saints plusieurs des martyrs Cristeros, morts explicitement pour avoir refusé d'abjurer leur foi au Christ.

Ce film est réalisé par Dean Wright, un nouveau réalisateur ayant fait ses premières armes techniques dans "le Seigneur des Anneaux". Il réunit une bonne brochette d'acteurs, dont Andy Garcia, Peter O'Toole et Eva Longoria.

Cristeros **-

Si le fait historique dramatique est édifiant, le film est plutôt moyen. On perçoit rapidement que côté image, le réalisateur est dans son élément. C'est soigné et les magnifiques paysages mexicains font un décor de choix. 

Mais la construction reste floue : il est difficile de se situer dans le temps comme dans l'espace : quelle année, quel mois, où est-on ? Brutalement, on tire sur les fidèles à la messe, on fusille et on pend des prêtres. Pourquoi ? Comment en est-on arrivé là ? On a du mal à s'y retrouver à tel point que cela parait invraisemblable.

Tourné en anglais et diffusé en version française, le film manque d'authenticité. Le jeu des acteurs est un peu artificiel. C'est souvent outré, Andy Garcia en fait un peu trop. 

Côté dialogue, c'est assez pauvre ; soit ce n'est pas écrit, soit c'est mal traduit.

Cristeros **-

Malgré quelques applaudissements timides des copains, je suis ressorti de la salle en restant sur ma faim. En comparaison, "Des hommes et des Dieux" de Xavier Bauvois ou "Un homme pour l'éternité" de Fred Zinnemann, c'était quand même d'un autre niveau. 

Ici, c'est long (plus de 2h), poussif, dont une heure au moins de séquence  western spaghetti, déjà vue des centaines de fois. Néanmoins, le film s'achève avec une évocation émouvante des vrais personnages et de leur fin courageuse et dramatique (avec photo et film d'époque).

 
 
Cristeros **-

La sortie du film se situe aussi visiblement dans un contexte d'hostilité : très peu de pubs, peu de cinémas pour le diffuser. Malgré cela, il totalise la première semaine 26.000 entrées ce qui le situe en bonne place. Le 6 juin il totalise 52.000 entrées ce qui est très honorable.

Dèbut mai, de nombreux fans du film ont pris d'assaut le site "Allo-ciné" pour gonfler artificiellement les bonnes notes de ce film et le mettre même en tête de classement comme "meilleur film de tous les temps". De bonnes intentions ne justifient pas de faire n'importe quoi. Dans la foulée, Allo-ciné de façon assez désinvolte a supprimé toute critique sur ce film.

Moralité : allez-y tout de même, ne serait-ce que par solidarité avec ces héros du siècle dernier.

 
Frédéric de Butler    24 mai 2014 
 
 
 
 
> Lire l'excellent article du Figaro qui retrace l'histoire vraie des Cristeros.

 

> A propos du "complot"  pour étouffer la diffusion du film, lre l'article du nouvel-obs.

Commenter cet article

rouches emmanuel 08/12/2014 09:45

tout à fait d'accord avec ton article Je n'avais pas pu le voir Faute de salle .......Je viens de le visionner grace au DVD Je demeure déçu devant la réalisation fade floue et longue.Le sujet mérite beaucoup mieux Dommage !!!

Franck A 01/06/2014 08:17

Merci de votre commentaire extrêmement courtois et circonstancié. Dans l'ensemble je comprends vos critiques et ne les partage pas. J'avoue avoir été séduit par ce film, car il nous montre la barbarie de nos ennemis et le courage de catholiques abandonnés de presque tous. Les images sont sublimes et l'intensité dramatique est forte. En revanche, j'avoue ne pas avoir apprécié Des hommes et des Dieux que j'ai trouvé insipide et peu porteur de sens au sujet du catholicisme, contrairement au film Cristeros qui met clairement en avant une idée chère au Christ (Matthieu 24,9) : " on vous tuera à cause de moi " . Très cordialement.

Adhémar Tchibeck 01/06/2014 18:25

D'accord avec vous pour "Des hommes et des Dieux" qui m'a carrément mis en colère. J'ai appris par la suite que dans le vraie vie de ces moines on reprochait au "supérieur", exactement ce qu'il transpirait dans le film : le compromis, voire la compromission.
Aujourd'hui le cinéma, la vidéo, l'image... ne m'intéressent plus.
Seul l'écrit a encore une valeur pour moi.

FXH 29/05/2014 20:40

Il me semble que l'on peut tenter la synthèse des différents avis, en repartant de la pertinente distinction qu'opérait jadis Pierre d'André, entre la valeur artistique et la valeur morale de l'oeuvre. Au nom de la valeur artistique, on peut relever la faiblesse du scénario et des dialogues, l'insuffisance du sous-bassement historique, le côté un peu "kitsch" parfois de la reconstitution etc... Mais au nom de la valeur morale, on ne peut que souligner l'admirable combat de ces cristeros, l'héroïsme et le courage de beaucoup, la belle figure écclésiastique du prêtre joué par Peter O'toole (magnifique dernier rôle de sa vie) et du jeune martyr José etc... Et, à ce titre des valeurs morales, on doit pouvoir le recommander largement. Malgré le côté hagiographique, la grâce, elle, devrait passer.

Charles 27/05/2014 15:54

merci
je fais suivre à madame, car nous comptions aller le voir
commentaires sur le film de Clavier actuel ?

Rino 28/05/2014 12:49

Je viens de voir "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" et j'ai passé un agréable moment de détente ... beaucoup de rires dans la salle ! Chacun se reconnaissant un peu dans l'attitude raciste du père de famille ... on est toujours plus "ouvert" quand cela se passe chez les autres ! J'ai aimé l'expression "C'est cela la France ?"

Frédéric de Butler 27/05/2014 15:58

Femme et enfants ont vu "Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu" et ont bien aimé.

Marie-Noëlle 27/05/2014 10:05

Je suis allée voir le film avec Vincent, et nous avons passé un très bon moment. Je regrette tes commentaires qui n'encouragent pas à aller voir ce film. Il me semble que c'est notre devoir de catholique d'encourager par des propos positifs une telle proposition. Je suis de ceux qui devant un ciel d'orage, voient la "frange d'or" de l'espérance. Tes critiques risquent de décourager ceux qui souhaitaient voir ce film, qui à mon avis, présente des qualités indéniables : retracer une tranche d'histoire tragique du Mexique, que peu connaissent, montrer le magnifique courage d'hommes, de femmes et d'enfants, celui des prêtres formidables, au milieu de superbes paysages. Pour ma part, j'ai gommé ce que tu pointes du doigt, car ce n'est pas, à mon sens, ce qu'il faut retenir d'un film courageux dans une France et un monde qui se déchristianise. J'encourage ceux qui n'ont pas vu ce film à aller le voir, ils ne peuvent pas être déçus des valeurs pérennes placées en exergue dans ce film, valeurs que j'ai retenues comme essentielles, que sont le courage, la bonté et la ténacité. Rino

Frédéric de Butler 28/05/2014 23:40

Ces propos répondent à une interprétation erronée de mes commentaires : en aucun cas je n'ai jugé l'Histoire....ni celle des Cristeros, ni bien sür celle des Chouans.
J'ai fait remarquer que le film montrait des comportements lâches et sacrilèges commis par des chrétiens, sans l'ombre d'une explication ou d'un commentaire. Il ne faut pas être grand clerc pour imaginer que des non croyants (ignorant rédemption et pardon) soient déroutés en voyant cela.

Pour ses défenseurs inconditionnels ce film est une Icône qu'il faut louer et promouvoir sans réserve.
Mais que dire d'une icône ou d'un vitrail qui représente des chrétiens dans des attitudes aussi scandaleuses ?

Les défauts de ce film desservent la cause en la rendant peut compréhensible pour des non initiés.
C'est ma réserve majeure.
Une cathédrale est un monument sacré, mais si les fondations sont fragiles elle s'écroule.

Michel 26/05/2014 18:23

C’est assez bien vu, même si on aurait pu appuyer davantage sur le côté militant à la fin.

Xavier 26/05/2014 17:05

Merci Frédéric, pour tes commentaires. En fait je ne suis pas vraiment surpris car une de mes filles qui a vu le film (ce qui n'est pas encore mon cas) m'a dit que je devrais être déçu à la sortie, à cause probablement, d'après elle, des déficiences historiques, notamment tout le contexte de cette révolte et de cette guerre civile que l'on ne comprend pas toujours bien, semble-t-il. C'est ce que tu sembles regretter aussi.

FX 26/05/2014 13:55

Très bon film sur le fond, mélo de patronage sur la forme, mais à voir et diffuser.
Je connais très bien Pascal Poirot qui est l'un de ceux qui le diffusent en France, et a sorti un autre film très intéressant : Imagine, qui n'est pas resté longtemps en salle.

Frédéric de Butler 26/05/2014 17:23

Pas certain : ce film est desservi par son scenario, le jeu des acteurs et les dialogues... cela fait beaucoup.
Son thème inattendu et courageux, ne peut que nous rendre plus exigeant sur la forme.
Il me semble que en dehors du public de niche catho-convaincus, cet opus ne peut que faire un bide vis à vis du public non initié.
Et c'est sans doute dommage : le message ne passe pas, voire apparait partisan et ridicule. C'est de la double-peine.

FX 26/05/2014 17:20

Si, le fond sauve la forme, notamment, comme tu le dis grâce au générique de fin et aux photos des vrais personnages.

Frédéric de Butler 26/05/2014 13:56

Si je puis me permettre un film est un tout, il sera difficilement bon sur le fond si la forme laisse à désirer. Notamment le scénario. Et ici c'est le problème.
Ceci étant dit les goûts du cinéphile passent au second plan si solidarité, voire engagement militant sont de mise.

Ben Cohen 26/05/2014 13:51

ami "orienteur" en spectacles,
Je n'ai pas vu le film dont vous parlez et vais rarement au cinéma
mais...si l'on retient vos remarques et critiques, il vaut mieux ne pas aller voir le dit film ! Un bon Zorro serait aussi bien et on fait l'économie d'une dépense non justifiée selon vos critères très savants....J'ai entendu à peu près la même chose pour Mission, Katyn, La Passion... avec des motifs divers, tous louables : faut pas exagérer, c'est trop long, trop de sang, et nos frères juifs dans tout ça, y'en a que pour les cathos, ils ont toujours raison ; on peut pas discuter avec eux, les acteurs, y vous font la morale, mais y vont aux putes comme tout le monde, fallait pas traduire, ça serait mieux en espéranto…
C'est en tout cas ce que je retiens
Pourtant, et même si vos critiques st assez justifiées -faudra vérifier-, je ne crois pas habile de décourager les curieux, les peu esthètes, les gens de peu, les cathos un peu c... comme moi. Car le message qui relate le musellement d'un peuple est toujours bon à rappeler...surtout quand il s'agit du catholicisme, chassé des habitudes d'un pays chrétien à près de 100 % à l'époque...
Et quoiqu'on en dise, nous vivons un peu la même expérience, osant à peine prononcer aujourd'hui certains MOTS dans la queue des boulangeries ou au bureau de vote ; je vous ferai grâce d'une liste qui serait trop longue....Mots que les crétins-utiles acceptent de ne plus prononcer se croyant plus intelligents que leurs congénères, concitoyens ou coreligionnaires.

Frédéric de Butler 30/05/2014 10:31

Je t'aurais pourtant prévenu...

Ben Cohen 30/05/2014 10:30

ami fidèle,
J'irai voir ce film avec ma meuf
et je pensrai très fort à toa...

Frédéric de Butler 26/05/2014 13:54

"mais...si l'on retient vos remarques et critiques, il vaut mieux ne pas aller voir le dit film ! et on fait l'économie d'une dépense non justifiée selon vos critères très savants…."
> En effet si on s'attend à un bon film, voire "au meilleur film de tous les temps", on en sera pour son argent. N'empêche, il faut y aller si on veut faire un acte militant.

"J'ai entendu à peu près la même chose pour Mission, Katyn, La Passion... "
> Pas d'accord, ce sont tous les trois des films remarquables. Notamment "Mission".

Ces deux précisions répondent, il me semble, la suite du propos.

emmanuel 26/05/2014 13:31

j'aimerai pouvoir débattre avec toi sur ce film et cela aurait peut être donné des débats enflammés Mais pas de Christéros à 150km à la ronde!!!
ce n'aurait certainement pas été aussi mauvais que de nombreux nanars qu'on nous impose dans nos pauvres salles de France profonde Dommage

Frédéric de Butler 26/05/2014 17:14

Tu dois pouvoir le voir en streaming…ou aller à Caen…
OK pour un débat enflammé.