Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Article vu 155 fois

Film de Clint Eastwood, (2016)

Sully ****

Le vol 1549 US Airways. L'Airbus A320 piloté par le commandant Chesley Sullenberger (dit « Sully »)  et son copilote Jeffrey Skyles, après avoir décollé de l'aéroport international de La Guardia (New York), percute un important vol d’oies sauvages. L'impact provoque une forte perte de puissance des réacteurs et oblige l'avion à faire un amerrissage d'urgence dans le fleuve Hudson, face à Manhattan. Le vol a duré cinq minutes et huit secondes après son décollage. Sur les 155 passagers, l’accident n'aura fait aucune victime.

Inspiré d’un événement réel l’ensemble est très bien mené. 

 

Sully ****

L’intrigue est déjà connue, ce n’est pas commun pour un film. Le suspens est néanmoins très présent. L'action tourne autour du conflit entre Sully et la commission d’enquête de US Airways. Opposition entre équations, normes, simulations et la vie réelle, l’expérience unique de Sully : « Toutes vos équations, c’est bien beau, mais moi j’ai eu 30 secondes pour décider et tenter ce qui n’avait jamais été fait, mais qui était la seule voie de salut, se poser sur l’Hudson river ».

 

Sully ****
Sully ****

C’est très bien joué, Tom Hanks incarne parfaitement le commandant Sully, dans son épaisseur humaine, sa grande compétence, et aussi le travail qui se fait en lui lors du procès. Doute, enquête confrontée à son expérience et peu à peu la certitude qu’il avait fait le bon choix.

Sully ****

La construction est intéressante, trois ou quatre séquences vont se succéder comme un approfondissement progressif de l’enquête. Elles reposent la question du bien fondé de sa décision. On rentre de plus en plus dans l’épisode en le revivant plusieurs fois avec Sully.

Sully ****

C’est aussi du grand Eastwood, avec ce côté « américains » unis et solidaires.

Dans cette histoire ils sont tous exceptionnels, le commandant, son second, les hôtesses, les passagers, les sauveteurs et les secouristes. « C’est le travail de toute une équipe » dira, magnifique, Sully à la fin du procès ou la vérité de son acte fabuleux éclate en pleine lumière.

Sully ****

A voir en famille... 

Commenter cet article