Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Article vu 401  fois

Blessé à la suite d'une violente tempête martienne l'astronaute Mark Watney (Matt Damon), se réveille seul sur La planète rouge. Son équipe, le croyant mort, a repris le chemin de la Terre.

Seul sur Mars ***

D'après le best-seller  de Andy Weir. Ridley Scott signe ici in film ambitieux autour du héros, sorte de Robinson Crusoe  cosmique en mode Mc Gyver.

Les épisodes se suivent, culture de pommes de terre pour survivre, rétablissement de sa liaison avec la terre, etc.

C'est bien mené et la bonne humeur du héros est communicative.

C'est justement là, la principale faille du film, il manque un peu de l'adrénaline, du désespoir,  voire de la terreur passagère qui aurait donné au film  un souffle épique.

Matt Damon s'acquitte honorablement de son personnage avec la réserve évoquée plus haut. Ce côté "Monsieur tout le monde" qui est un de ses points forts, manque ici d'envergure pour évoquer la figure emblématique du naufragé de l'espace.

Seul sur Mars ***

Mention spéciale pour Jessica Chastain en Melissa Lewis, capitaine de navette spatiale.

Outre le fait d'être ravissante (c'est l'égérie de Yves St Laurent pour le parfum Manifesto) elle est ici très crédible dans ce rôle de chef d'équipe façon mère poule.... Il est vrai qu'elle a déjà un peu de métier avec son interprétation dans le film  "Interstellar" de 2014. 

Seul sur Mars ***

Un film made in US, ambitieux et soigné qui manque néanmoins de relief ;  les deux heure trente de pellicule pèsent par moment.

 

Seul sur Mars ***

Commenter cet article

Pia 01/11/2015 09:21

C'etait pas mal comme film d'espace avec ses beaux paysages. J'ai aimé Matt Damon dans le rôle principal. Parfois il y avait des longueurs effectivement mais le film m'a quand même tenu jusqu' à la fin en suspense. Le côté américain est un peu trop évident.