Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Article vu 406 fois

L’espérance, lorsque tout espoir est perdu.

Un film de Stephen Bradley.

Christina Noble (Deirdre O'Kane) se rend en 1989 au Vietnam, pays qu’elle ne connait pas mais dont elle a souvent rêvé dès 1971. Et là, sa vie va basculer : la rencontre avec deux petits orphelins sera déterminante. Pendant plusieurs années elle va se battre pour venir en aide à ces enfants et contre tout espoir, "Mama Tina" réussira.

 

Christina Noble ****

Christina est une irlandaise au caractère trempé. Elle même est orpheline : elle a connu la misère, la rue, la violence à Dublin dans les années 50. Elle publie une autobiographie en 1994.

Ayant lu ce livre, l’actrice Deirdre O'Kane, ira à sa rencontre et convaincra son époux le réalisateur Stephen Bradley d’en faire un film.

Christina Noble ****

Cette histoire édifiante est la force du film. On suit Christina dans son combat contre la pauvreté et la fatalité, puis dans son projet d’aide aux plus défavorisés.

Sa foi et le dialogue avec Dieu rythment le film. Enfant, jeune adolescente puis "Mama Tina" des faubourgs de Saigon, elle puise sa force dans sa foi indéfectible. On la retrouve ainsi au pied de l’autel, brulant des cierges et parlant directement avec Jésus. Un bel exemple d’abandon à la providence et de courage énergique pour affronter l’adversité.

Christina Noble ****

Le film a un peu de mal  à démarrer et le scénario est parfois déroutant : les séquences vietnamiennes et les flash-backs sur l'enfance s’enchainent de façon décousue. On a du mal à savoir où on va. Mais c’est peut-être une subtile métaphore de l’histoire de Christina.

Côté interprétation, c’est assez inégal et le doublage de la version Française donne une tonalité assez banale. Les cinéphiles devront se faire une raison...

Les séquences vietnamiennes sont très déprimantes. Mais si des images et des photos de meilleures qualités rehaussaient l’aspect esthétique, ce serait sans doute au détriment de la vérité. 

Christina Noble ****

La seconde partie du film où le projet de Christina enfin prend corps est très prenante. Le film est intelligemment construit avec de nombreux second rôles typés à souhait : l'amie Gina, le réceptionniste de l’hôtel, l’aventurier rencontré à l’aéroport, Lam l’enfant des faubourgs ou la directrice de l’orphelinat.

Christina Noble ****

Un film à voir et à faire connaitre pour la très belle figure de Christina, consacrant sa vie et son énergie aux plus pauvres, avec une foi inébranlable dans la providence divine.

Le film, par son thème est un film d’adulte. Il peut aussi être vu par des adolescents, malgré certaines séquences violentes.


Frédéric de Butler

23 mai 2015

 

 

Pour la liste des cinémas qui diffusent le film, aller sur le site du film. 

Commenter cet article