Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Vu 54 fois

Non il ne s'agit pas d'une invitation prématurée à réveillonner mais de quelques mots sur "Les garçons et Guillaume à table", film de Guillaume Galienne (2013)

A table ! ***

Ca y est, le père Fred a viré gay-friendly.
On le savait un peu gauchiste, mais là…
J'entends déjà les commentaires…
Et bien non,"Les garçons et Guillaume à table" est certes un film de son époque. mais le propos n'est ni homophile, ni homophobe.

Ce film est un récit autobiographique de Guillaume Gallienne, qui a toujours été pour sa mère la fille qu'elle n'avait pas eu après deux garçons. Le portrait qui en est fait est cinglant : elle est parfaitement odieuse. Alors ce pauvre Guillaume, parvenu à l'âge adulte se cherche, sentant profondément qu'il est bien un homme.

A l'origine, l'auteur en avait fait un spectacle de théâtre. Effectivement les séquences s'enchainent comme des sketchs : l'enfance, l'internat de garçons, le voyage en Espagne, jusqu'à la boîte homo. L'univers gay y est décrit de façon violente : le night club glauque et les 3 gays marocains font froid dans le dos. Cela rappelle les propos de l'écrivain homosexuel  Philippe Arigno (1)

A table ! ***

Plus tard c'est la rencontre décisive avec une adorable jeune fille qui clôt le débat ; Guillaume est bien un homme.

Ce qui frappe dans tout le film c'est la gentillesse, la candeur de Guillaume. C'est un genre de Forest Gump, un être  étranger à l'emballement mimétique de la violence décrit par le philosophe René Girard (2). Alors que le désir frustré, l'envie d'avoir ce que l'autre possède déclenche l'agressivité chez tout être humain, il n'en est rien chez Guillaume.

Par contre le film reste un spectacle porté à l'écran. Il n'y a aucune construction dramatique et en dehors de Guillaume les personnages restent esquissés. Ce n'est pas vraiment un film digne de ce nom. Néanmoins il y a parfois de beaux mouvements de caméra, comme l'émouvante séquence sur le cheval pour dompter la peur irrationnelle de l'animal. 

J'ai remarqué que les femmes adorent ce film. Alors, à vous de voir...

Frédéric de Butler 20 décembre 2013

 

(1) L'homosexualité en vérité
(2) Des choses cachées depuis la fondation du monde.

Commenter cet article

Béné 06/01/2015 22:17

Ah, au fait : j’ai effectivement bcp aimé « Les garçons, Guillaume à table ». J’ai trouvé cela plutôt fin (si si..), ..bon c’est un film à l’avantage des femmes et déculpabilisant pour les mères : comment les enfants admirent leur mère et bâtissent leurs références sociales à partir de l’image maternelle.
Plutôt chouette et sympa ;-)

Adhémar Tchibeck 21/12/2013 09:10

"Ca y est, le père Fred a viré gay-friendly."
"On le savait un peu gauchiste, mais là…"

Gauchiste, toi !?
"Nan mais allo, quoi " ^^

bene 21/12/2013 17:14

ok, si je vais voir le film, je te dirai comment je le trouve...ceci étant, avant celui là..il y en a plusieurs que j'aimerais voir...donc faudra attendre un peu ;-)

Frédéric de Butler 21/12/2013 10:19

Un peu…
à ce qu'on dit...

benedicte 20/12/2013 19:43

Ah, ben mon cousin...y a matière à débattre:...Je n'ai pas vu le film qui, à ce que mes copines filles m'en ont dit, serait archi nul, à éviter. Personnellement, je ne te suis pas dans la crainte qui semble transparaitre dans tes propos vis à vis de l'homosexualité. Que des gens de même sexe s'aiment, pourquoi pas. L'amour est un bien être qui se doit d'être largement offert. L'amour n'est pas fait que de sexualité que je sache. Quand bien même ensuite ces amoureux voudraient prouver leur attachement physique par des relations qui peuvent être en premier lieu sensuelles avant d'être sexuelles, Pourquoi pas. L'amour et la sensualité sont d'abord composés de complicité et de bien être. Ensuite il y a le sexe. Un acte de reproduction ou d'affirmation d'un lien? Là, il est de notre devoir de respecter l'intimité de chacun. La porte de la chambre est fermée. Ce qui se passe dans la chambre? Quand bien même, comme tout enfant, cela nous intriguerait, la porte est fermée. Seuls sont concernés ceux qui s'y trouvent.

Frédéric de Butler 20/12/2013 20:19

Salut Béné, il n'y avait pas de crainte dans mes propos, mais un clin d'oeil espiègle à l'époque. Tes copines sont rudes. Ce film n'est pas un chef d'oeuvre, certes, mais une comédie avec une vraie dimension humaine et ce côté "positif" que je décris dans l'article. Généralement les femmes adorent ce film. Vas-y et tu trancheras… ;-)