Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Frédéric de Butler

Vu 84 fois

Ariane (Sandrine Kiberlain) juge d'instruction un peu coincée, mais rigoureuse et intelligente, a organisé son existence comme un dossier à instruire. Satisfaite d'elle-même et plutôt carriériste, rien n'est laissé au hasard ; elle est particulièrement fière d'avoir évité le piège classique du mariage. Elle en voit tous les jours les affres dans les affaires de mœurs.

Un coup de pompe durable l'amène à consulter et à découvrir qu'elle est enceinte de trois mois. Après une recherche ADN pour identifier le géniteur, elle doit rapidement admettre que le père n'est autre que Bob (Albert Dupontel), un truand recherché pour meurtre. Situation pour le moins scabreuse...

9 mois ferme ****, le dernier Dupontel, tendre et déjanté

Ce qui se présente comme un honnête scenario bien ficelé, devient entre les mains d'Albert Dupontel un monument burlesque. Le parcours d'Ariane pour connaître et accepter la réalité s'apparente à un chemin initiatique ponctué de rencontres avec des personnages surréalistes, le collègue amoureux transi, le médecin boucher-légiste, le gynéco, l'avocat bègue (excellent Nicolas Marié), le lieutenant de police, etc. L'ensemble très bien mené et déjanté à souhait est d'une drôlerie ininterrompue. Mention spéciale pour Jean Dujardin dans le rôle de la doublure TV pour sourd-muet. Dans la salle du Gaumont pleine à craquer, les rires et fous rires ne tarissaient pas.

9 mois ferme ****, le dernier Dupontel, tendre et déjanté

Derrière la farce, se dessine aussi une morale tendre et saine : après la tentation de l'avortement, l'accueil de l'enfant puis la naissance du sentiment maternel pour finir par la connivence délicate et inattendue du truand et du juge, tous deux repentis. Débarrassés de leurs démons, ils s'ouvrent à l'essentiel.

9 mois ferme ****, le dernier Dupontel, tendre et déjanté

Côté photo, c'est de bon niveau avec des effets de caméra qui soulignent le propos. C'est écrit avec ce qu'il faut d'humour et de clin d'œil complice. Justice et police en prennent pour leur grade, mais ce n'est jamais outré, cela paraît même plutôt vraisemblable.

Un dernier opus d'Albert Dupontel, toujours aussi barré que les précédents, mais ici sans doute plus sérieux sur le fond et plus maîtrisé. Un excellent moment de détente et de rires.

 

Frédéric de Butler                                                             Dimanche 20 octobre 2013

 

Commenter cet article

Streaming Film 10/04/2014 22:32

http://www.film-en-lignee.com/ : Accédez au plus gros site de streaming gratuit avec des films vk, des films gratuit 100% français et illimités !!!

Anne-So 24/10/2013 20:22

Très, très bon film....

Frédéric de Butler 26/10/2013 06:44

Ravi que ce cocktail déjanté et légèrement scabreux, mais très sain en fait, vous ai plus.
Bizh à tous

billot 20/10/2013 22:05

C'est vrai que le synopsis est tentant et ta critique nous pousse à y aller cette semaine !!!
Bien qu'on n'ait pas les mêmes goûts .....
Nous avons vu "Blue Jasmine" avant de t'avoir lu et il faut vraiment qu'il s'arrête, ce gars-là, le Woody, avec ces histoires merdiques de gens pleins aux as et une vie de cloporte dont ils s'évertuent à chercher le sens chez des psy dont les paramètres sont encore des poncifs absolument éculés !!!!
Qu'il débarrasse le plancher ! Pour nous, c'est la dernière fois qu'on lui file notre fric !

Frédéric de Butler 21/10/2013 19:49

En réponse à DJ (Dr Jacques...) Tu es sur que tu n'avais pas enfilé par mégarde les lunettes d'un patient ou pris pour un inoffensif cachou un comprimé de tranxène avant de voir Blue Jasmine... Non, je blague. C'est quand même rigolo cet écart de point de vue entre-nous. J'ai hâte d'avoir ton retour sur 9 mois ferme.

Papillon 44 21/10/2013 08:58

Pas d'accord pour le propos sur Blue Jasmine. Pleins aux as ? On n'a pas du voir le même film : entre une pétasse latinos fauchée et la grande blonde siphonnée par un Madoff de faubourg....je cherche encore les tunes.
Quant à 9 mois ferme...ça me tente bien et je me précipite au Gaumont dès l'ouverture !